GP de Noyon, France Ld à Chaumont...riment avec déception

Publié le par Boulanger

Le temps passe vite!!! Deux mois sans mettre à jour mon blog... Des raisons? On peut toujours en trouver. La principale cause, c'est sûrement une baisse d'envie d'actualiser le blog... Occupé par tant de choses, c'est vrai que l'on se fixe des priorités.


Ensuite, c'est vrai également que mes performances assez décevantes ces derniers temps ne m'incitaient pas trop à y revenir longuement. Plutôt que de jouer les pleureuses, j'ai préféré m'abstenir...


En résumé, au mois de mai, avait lieu le GP de duathlon à Noyon. Un GP à 10 km de chez moi, c'était quelquechose d'incroyable. Malheureusement, je n'ai pas réussi à me surpasser dans un contexte très relevé. Je suis arrivé certainement fatigué, et je ne suis pas parvenu à faire la course prévue devant de nombreux supporters. Cela aurait une grande satisfaction de faire une course pleine avec 110% de ma condition.

100530-153116-5D2.jpg

Le mois de juin, très chargé du point de vue professionnel, m'a surtout servi à préparer le Championnat de France Ld que mon Club de Chaumont organisait.

J'ai participé et remporté le Trail de Lagny (60) le 12 juin. La participation à ce trail constituait un travail spécifique. En effet, le parcours de course à pied à Chaumont ressemblait à du Trail...

trail-de-lagny-234.JPG

J'ai réussi à effectuer une préparation correcte avec de belles sorties vélo.


J'abordais donc ce Championnat de France de duathlon Ld confiant. Néanmoins, mes objectifs restaient réalistes. Je voulais surtout conduire ma course très prudemment pour pouvoir finir confortablement.

Les chaleurs des jours précédents ne m'avaient pas trop inquiété au contraire...

Ce fut un réel plaisir de retrouver tout le club de l'ECAC Chaumont. Excepté Nicolas D'Harveng toute l'équipe de D1 était alignée.

C'était donc un menu copieux qui nous attendait: 15km de cap de trail puis 75km de vélo sur un parcours vallonné et enfin 11 km de cap.


Après un départ prudent, j'ai senti que mon entraînement portait ses fruits.. Je parvenais à régler l'allure et je trouvais facilement mes appuis sur ce parcours piégeux. Accompagné par Wouter, mon équipier hollandais, j'ai gardé mon rythme sans m'occuper de la tête de course. Devant, Damien Rolin, David Duquesnoy et Thomas Comptdaer montraient les intentions chaumontaises...


A l'issue de ce premier tronçon, je prenais le vélo en 17ème position avec une poignée de secondes sur Vincent Aldebert... A peine en selle, j'ai pensé à m'alimenter... Ensuite, j'ai vite compris que j'avais de bonnes jambes. J'ai très vite rattrappé des coureurs de qualité comme Samuel Bellenoue... Au bout de 5 km , j'ai rattrappé Thomas Comptdaer et Stéphane Briquez (Lille). A cet instant, je me suis dit qu'il fallait temporiser un peu. Stéphane Briquez est un coureur d'expérience (Hawaï 2009), et calquer mon allure sur la sienne ne devait pas être une mauvaise idée. Nous avons donc roulé à 3, en dépassant régulièrement des concurrents. A mi parcours nous étions 4 chaumontais dans les 14 premiers, ce qui nous plaçait en bonne position pour le classement par équipe. A l'attaque de la deuxième boucle vélo, nous déposions Fabrice Belot (Toc Cesson). L'allure ne faiblissait pas puis ...crevaison de la roue arrière. La température en plein soleil dépassait les 33°C. Après 5 min à tenter de réparer, je parvenais à me remettre en selle. Mais rapidement j'ai pris conscience que le coup de pédale n'était plus le même. Au pied d'une bosse, je vois que ma roue était mal serrée... Je mets pied à terre une nouvelle fois. Allan Sannier me dépasse. Je reprends la route et en haut de la bosse, j'avais rendez-vous avec des étoiles... nausées... 5km plus loin, Samuel Bellenoue me dépose. Il me reste alors deux difficultés avant le parc. L'avant dernière me sera fatale. Pris de vomissements, il faudra une dizaine de minutes avant de pouvoir repartir. Vidé, je réussis à rejoindre le parc. Instinctivement, je fais ma transition. Je pose mon vélo, je chausse les runnings. Je sors du parc en marchant. Et là, le coup de semonce. Les dirigeants m'apprennent que devant, les chaumontais sont en train de craquer... et qu'il fallait essayer de courir pour assurer au moins 3 coureurs à l'arrivée!!! J'ai donc réussi à courir. J'ai rattrappé Damien...Rattrappé, carr il marchait depuis un bon bout de temps... Je l'ai harcelé pour qu'il accepte de finir avec moi. Sans pouvoir avalé quoique ce soit, mon seul but fut alors de franchir la ligne.

Nous terminons en footing très lent aux alentours de la 50 ème place Je pense qu'avec Damien, nous ne sommes pas prêt d'oublier cette fin de course ou plutôt ce chemin de croix!!!! A l'heure, où j'écris ces lignes, je ressens encore les traumatismes de ce final de course.


Au final, L'ECAC finit à la 2ème place par équipe grâce aux superbes places de Thomas (8ème) David (11ème) et Wouter (30ème).


Pour ma part, c'est une grosse désillusion...mais je ne vais ressasser avec des « Si ....j'aurai pu.... »


Je vais profiter de mes vacances d'instit pour profiter de la famille qui va s'aggrandir à la fin du mois.


Entre temps, je vais poursuivre mon partenariat avec le mag en ligne ATHLETE ATTITUDE.

testing-aa

Outre les tests que j'ai pu réaliser, j'ai également écrit deux interview de duathlètes:

 

  • Nicolas D'Harveng (notre leader à l'ECAC)

  • Anthony Leduey Champion de France LD de duathlon et Champion d'Europe Powerman)

Publié dans Duathlons

Commenter cet article

micca 09/07/2010 10:16


salut xav,
y a des moments comme sa!!! enfin c pas moi qui vais te l'apprendre profite bien de la famille et des enfants pour te ressourcer tu as toujours su rebondir c'est lors des chemin de croix que l'on
devient plus fort!
quand a moi en pleine préparation pour half ironman d'anvers g bien progresser a vélo et espere tenir mon niveau a pied quand a la natation je dois pas etre loin de ton niveau lol!!!!
bon courage @+


Didiochhh 08/07/2010 13:33


Oh, je suis en photo ? :o)
Xavier, un pote à toi fringué SPECIALIZED, grand brun, m'a interpellé à Noyon sur nos vélos ARGON18. Je te laisse lui communiquer mes coordonnées FACEBOOK afin qu'il me contacte s'il est toujours
intéréssé par mon vélo.
Bonne continuation, les jours meilleurs viendront. RDV à METZ peut etre.....
Didier