France duathlon LD Val d'ARAN

Publié le par Boulanger

Voilà ,me voici de retour en Picardie, après avoir passé deux semaines en Haute-Garonne.


Une première semaine, où le but était de préparer tranquillement le duathlon du Val d’Aran qui servait de support au championnat de France LD.

Ce duathlon constituait l’un de mes objectifs pour cette saison. Malheureusement, je n’ai pas réussi à réaliser un résultat satisfaisant : 50ème au scratch et 36 ème du championnat.

 

Les jours précédents la course :

Profitant d’un cadre magnifique et d’une météo agréable, j’ai profité des derniers moments pour faire du jus (sommeil, alimentation adaptée…) et reconnaître les parcours (surtout les descentes vélo).

Tous les paramètres laissaient à croire à une belle course…

La course : Cap 1 : 12.5km de trail avec 5.5km de montée puis descente/montée et descente…

Départ : 9h30

Je me retrouve dans le sas Elite avec Damien et Benoît de Chaumont. Philippe B. est là également en catégorie Vétéran.

Le départ donné, je pense à tenir l’allure (3’50 au km) sur le premier km (plat , le seul…) puis arrive la frontière franco-espagnole…et là, c’est parti pour une montée de 5.5km vers le Mémorial de l’Ours…je me place alors aux alentours de la 40ème place tout près de Damien…les sensations sont correctes mais je sens déjà les quadriceps se durcir… En haut , demi-tour , nous dévalons 3/4km de descente . La montée assez raide vers Melles me permet de rester dans un petit groupe…La suite du parcours empruntait la route qui redescendait en lacets vers Fos…une portion qui finira d’achever mes cuisses…

Je rentre dans le parc très marqué musculairement , en 35/40ème position…


Vélo : 82km Fos/ Col du Mente (10km à 9.5%) /col de Buret/col des Ares/col de Buret/Col du Mente/Fos soit près de 2200m de dénivelé.

Dès le début, je pense à conserver une allure raisonnable. J’aborde tranquillement les 7km qui nous amènent au pied du col. J’en profite pour m’alimenter… Le premier col, je le monte en dedans en 39/25 sans m’occuper des autres concurrents…malgré tout, je récupère quelques concurrents et je m’aperçois que quelques coureurs abandonnent dès les premiers lacets…et non des moindres : le champion du monde Belge Joerie Vansteelandt et l’un de ses compatriotes Rob W….

Au sommet, je bascule très frais et je fais la descente à bloc (descente que j’avais reconnue…). Contrairement, à il y a deux ans, personne ne me doublera, bien au contraire… A des pointes dépassant les 80km/h, cette descente me permettra de revenir sur plusieurs coureurs dont Damien R. qui avait bien monté le premier col.

Sur la partie qui suivait, moins difficile, j’ai continué à rouler prudemment en pensant au dernier col…et à la CAP2…


A l’attaque du dernier col, je dépasse Damien qui me dit que nous sommes alors 23/24ème de la course… Conforté par cette info, je me prépare à tenir le rythme dans le Mente…Quelques lacets plus tard, je me retourne : Damien évaporé ! ! ! ! Plus tard, j’apprendrais qu’il fut victime d’une hypoglycémie…

Mais à mi-col, des crampes m’envahissent subitement :quadriceps, mollets… et c’est le début du calvaire…

Je parviens tant bien que mal à atteindre le sommet à 10km/h… Je continue à m’alimenter normalement en pensant au miracle pour la dernière CAP… Je fais la descente très correctement, mais le retour vers Fos m’annonce une fin difficile, les crampes me déforment les jambes…Je vois quelques coureurs arrêtés sur le bord de la route scotchés par les crampes également…

La transition est assez pitoyable… Dès la descente de vélo, je me rends compte que je vais devoir courir avec deux " bouts de bois " à la place des jambes….

C’est donc en alternant course lente et marche que je rejoindrais la ligne d’arrivée, car il était hors de question d’abandonner…Le classement est à ce moment très loin de mes priorités…

C’est broyé " musculairement " que je termine ce duathlon du Val d’Aran.

 

Bilan : Très déçu à l’arrivée en pensant à l’entraînement réalisé…mais assez rapidement j’ai pris concience que cette course est vraiment très particulière. Pour s’y préparer, il fallait un entraînement pour le LD, mais aussi un travail spécifique : cap axé sur le trail et vélo avec des montées de col.

Ce travail spécifique, il m’était impossible de le réaliser. :

Avec mon calendrier de courses (GP de Beauvais deux semaines avant)

Avec l’absence de cols dans le secteur….

Le duathlon du Val d’Aran est une épreuve unique, difficile mais qui nous offre des paysages grandioses…

Une superbe organisation ! ! ! Bravo encore aux bénévoles !

Maintenant, j’espère avoir récupéré pour le 10/08 : Championnat du Monde LD à GEEL en Belgique.

Le parcours me conviendra sûrement plus…

Publié dans Duathlons

Commenter cet article

robbie 31/07/2008 18:58

salut xavier content de voir que tu as conservé le moral, et dis toi une chose meme dans la souffrance TOI tu n'as pas abandonner pour ca felicitation et bonne prepa pour le 10Aout a plus